Bordeaux, Paris

Sensibiliser le personnel d’EHPAD sur le sujet de la vaccination grâce à une méthodologie ludique

Monsieur Simon
Directeur de l’EHPAD « Fondation Roux » à Vertheuil

Interview de Monsieur Simon

Pouvez vous-vous présenter ?

 

Monsieur Simon, je suis directeur de 4 établissements publics autonomes qui assurent une mission de service public d’accueil de personnes qui sont soit en situation de handicap ou perte d’autonomie. Je dirige 2 EHPAD, un à Vertheuil et l’autre à Soulac sur Mer qui font respectivement 80 et 120 lits et 2 foyers occupationnels pour adultes atteints de handicap. Mon rôle est de faire en sorte que les missions de service public soient garanties dans le respect des droits et obligations de chacun. Pour cela je dispose d’une équipe rapprochée de chefs de service sur chaque site et également d’équipes pluridisciplinaires.

 

Dans quel établissement sommes-nous intervenus ? 

 

Le dispositif Tricky a été volontairement installé sur un des deux établissements EHPAD, l’autre établissement servant de témoin. Il a donc été installé sur l’établissement à Vertheuil-Médoc et j’y ai associé également quelques salariés des foyers occupationnels puisqu’ils sont soumis aux mêmes règles en matière vaccinale donc il y a eu une cinquantaine de professionnels qui se sont prêtés à cette expérimentation.

 

Quels étaient vos besoins en choisissant cette formation ? 

 

Le projet qui nous a été présenté était extrêmement intéressant, sur cette question qui divise, et qui appelle à contestation, il était nécessaire de trouver une méthodologie qui soit différente de celle que nous utilisons d’habitude. C’est pourquoi dans le projet Tricky l’aspect innovant, avec l’approche ludique et surtout le débriefing qui fait le lien entre l’expérience vécue et le sujet traité, est très stimulant par rapport aux publics de nos établissements et également aux actions classiques de formation que nous faisons.

 

Que pensez-vous de la gamification dans un dispositif de prévention en santé ?

 

Extrêmement positif parce que tout ce qui touche au domaine de la santé publique reste trop concentré dans la mission d’accompagnement et de soin, le problème c’est que nous en oublions l’une des missions essentielles des établissements qui est celle de la prévention. L’action Tricky avait une double vocation, à la fois d’intervenir sur un champ de la prévention qui est la vaccination et en même temps de rappeler à chacun que nous sommes tous concernés par des actions de prévention à mener au sein de nos établissements quelque soit notre fonction. 

 

 Quel est votre avis sur l’approche ludique pour traiter la vaccination ?

 

C’était intéressant de l’aborder sous cette approche car nous savons qu’en matière de porte d’entrée, cela est nouveau, nous ne savons pas à quoi s’attendre. Finalement, ce n’était pas orienté tout de suite sur le sujet de la vaccination, il y avait effectivement l’attrait de l’expérience mais le jeu n’était pas focalisé dessus. C’était important que la thématique ne soit pas directement celle de l’objectif mais que nous puissions, aux regards des acquis du jeu, faire des parallèles avec l’objet réel de l’action de prévention.

Vous avez vous même participé à la formation, qu’en avez vous pensé ?

 

A titre personnel, je n’avais jamais pratiqué d’escape game, donc la compréhension des règles du jeu était plus compliquée, mais un médiateur était présent pour nous guider ce qui permettait de garder la dynamique de jeu. De plus, ce qui était très intéressant c’est qu’il n’y avait plus du tout de notion de hiérarchie, c’était un temps avec des collègues,  nous étions un groupe avec une mission commune sur laquelle nous n’aurions pas pris le temps de réfléchir et de s’écouter. Cela a permis de voir des professionnels qui n’étaient pas forcément à l’aise dans la relation à l’autre et qui finalement s’en sortent extrêmement bien.

 
 Quels sont les retours de vos collaborateurs ?

 

Ils ont été positifs pour l’ensemble des professionnels intervenus, tout l’aspect innovant, structurant, dynamique et le format concentré sur 2h avec 4 informations essentielles est extrêmement bien accueilli et permet de retenir beaucoup mieux. Il n’y a pas eu de rejet de participation mais au contraire une participation volontaire et impliquée même pour des personnes qui n’avaient pas forcément d’intérêt. Sur la partie débriefing, ça a permis notamment de débattre avec des personnes qui ne sont pas les plus loquaces.
Globalement, il y a une double satisfaction à la fois des participants et en même temps de la direction en général de voir les retours positifs et l’implication sur une thématique pas directement en lien avec leurs fonctions du quotidien. 

 

Avez-vous observé des modifications du comportement de vos collaborateurs ?

 

Après votre intervention, il n’y a pas eu de rejet ou de surréaction de la part du personnel en disant “vous avez essayé de nous convaincre, de nous forcer la main”.

 

Avez-vous perçu un impact sur la couverture vaccinale en comparaison à l’établissement témoin ?

 

Dans l’objectivité c’est compliqué de vous donner une réponse car il n’y a pas que l’intervention du jeu qui peut être un facteur déterminant par rapport au taux de couverture vaccinale et notamment je reviens sur la présence d’un acteur essentiel qui est le médecin coordonateur. En effet, dans l’établissement où je n’ai pas eu Tricky, il n’y avait pas de médecin coordonnateur donc c’est vrai que c’est un biais pour comparer juste l’expérience Tricky.

Pour autant, dans l’établissement où nous avons eu l’expérience Tricky combinée à la présence d’un médecin coordonateur, j’ai 100% des professionnels vaccinés. Dans l’autre établissement où je n’ai eu ni médecin coordonateur, ni Tricky, la couverture vaccinale de mes professionnels est à ce jour à 80% pourtant le directeur était le même puisqu’il s’agissait de moi. Malgré toutes nos interventions nous n’avons pas réussi à atteindre les 100%.

Nous ne pouvons pas enlever l’aspect positif de l’intervention, d’avoir peut-être amené les professionnels à passer de “je suis incertain” à “je suis volontaire” dans un contexte où l’obligation vaccinale n’était pas de vigueur ce qui était d’autant plus intéressant dans la partie débriefing, où nous avons pu abattre un certain nombre de “fake news”. Quoiqu’il arrive ça va dans le bon sens et on pourrait dire que Tricky est une arme supplémentaire dans la lutte contre la COVID à destination des professionnels.

 

Un petit mot pour la fin ?

 

Merci Tricky et merci au groupement de coopération médico social auquel nous adhérons, avec l’ARS qui ont dégagé les moyens financiers pour nous permettre de bénéficier de cette expérimentation à titre totalement gratuit. Même si pour nous ça permettait de valider cette expérimentation, je pense qu’au même titre que d’autres thématiques comme la prévention des TMS en EHPAD, ce type d’intervention est extrêmement intéressant pour nos structures. 

Présentation

La Fondation Roux se compose d’un EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) et de deux Foyers Occupationnels pour Adultes Handicapés.

Secteur

Etablissement public de santé

Missions
  • Accompagner les personnes fragiles et vulnérables
  • Préserver leur autonomie par une prise en charge globale comprenant l’hébergement, la restauration, l’animation et le soin
Client depuis

Février 2021

Olivier Simon, Directeur d’EHPAD & d’établissement publics autonomes

Découvrez pourquoi ils utilisent Tricky

Nos experts vous présentent l’outil dès aujourd’hui